Chargement

Tony Amorelli

Tony Amorelli

20 février 2017

08 Le « Tout quantique »

Dans cette réalité, vous avez découvert la malle et êtes arrivés jusqu’ici. Faites de cette même réalité une de celles dans lesquelles vous acceptez de collaborer avez nous. Dans la plupart des futurs, vous ne devriez pas être déçu…

Chaque battement de cils donne naissance à une multitude de réalités, créant rapidement une infinité de possibilités,… toutes les possibilités en fait. La vie telle qu’on la connaît est une ligne qui parcourt un chemin parmi ces différentes possibilités. Toutes ces « routes » parallèles tracent des réalités qui coexistent sans jamais se croiser (même si des évènements similaires peuvent se produire tôt ou tard dans différentes lignées).

Certaines lignes sont constituées de moins de segments que d’autres mais une seule certitude, il n’y a qu’un segment qui précède le premier battement de cils et un seul qui suit le dernier.

 De un vers l’infini et de l’infini vers un (ou zéro ?).

 Cette segmentation se fait déjà très tôt, probablement déjà à l’état embryonnaire et peut-être même en deçà…

Dans un schéma en deux dimensions, il est inimaginable de représenter l’arborescence liée aux existences d’un individu. En ajoutant une troisième dimension en envisageant de représenter l’interdépendance et l’influence qui s’opèrent entre tous les êtres vivants, l’exercice relève de l’impossible.

Toutes les personnes que l’on croise, à chacun de leurs actes qui peuvent paraître de prime abord complètement insignifiants, peuvent engendrer une multitude de bouleversements… Un sourire, un geste, un mot entendu ou que l’on croit avoir entendu venant même d’un inconnu et même si ça ne dure qu’un instant,… tout peut avoir de l’influence.

Ce « tout quantique » apporte des réponses à une multitude de réflexions… Être au bon moment, au bon endroit, les coups de chance à répétition,… sont en fait des enchaînements de segments plus favorables. On pourrait donc imaginer qu’il y a certaines lignées qui ne sont constituées que d’évènements positifs et d’autres qui sont tout l’inverse. L’injustice de certaines existences s’inscrit dans une logique qui les dépasse.

Des évènements qui se sont avérés majeurs dans notre histoire de l’humanité, par des concours de circonstances, ne se sont pas produits ou ont eu une importance insignifiante dans d’autres réalités. Parfois certaines de ces situations semblent inévitables même si elles ne se produisent pas au même moment.

Finalement, c’est rassurant de se dire que lorsque nous traversons des moments difficiles, dans nos existences parallèles, cela se déroule différemment et de manière parfois totalement opposée.