Chargement

Tony Amorelli

Tony Amorelli

12 juin 2017

34 Armées de robots

L’argent consacré à la défense d’un pays constitue une grosse proportion de l’enveloppe budgétaire et dès qu’un « concurrent » constate un progrès militaire chez l’autre, tout est mis en œuvre pour l’égaler ou mieux, le dépasser.

Actuellement, il y a probablement plus de chercheurs que de soldats. Des trouvailles ont véritablement amélioré les capacités des combattants. Réduire l’inhibition sur le terrain en fonction des tenues que l’on porte, surveiller en temps réel les aptitudes, améliorer la résistance, soigner, nourrir via les vêtements, entraîner les unités dans des simulateurs virtuels…

En plus du bioterrorisme, des chercheurs mettent également au point des virus informatiques qui pourraient s’attaquer aux exosquelettes, aux combinaisons intelligentes, aux implants bioniques…

Nous sommes sur le point d’accepter qu’un robot puisse prendre la décision de tuer un humain, cela permettra de remplacer les hommes par des soldats mécaniques qui ne craignent pas le bioterrorisme ou les sites dangereux pour l’homme.

On assistera à des guerres technologiques où les scientifiques seront les généraux chargés de mettre au point des stratégies et des technologies plus élaborées que celles de leurs adversaires. Ensuite, à l’image des logiciels de jeux d’échecs imbattables, les machines pensantes prendront le relai.

Lorsque les robots seront les seuls à se battre et qu’ils pourront décider de tuer des êtres humains, qu’est ce qui les empêchera de prendre le contrôle du monde par la violence pour éradiquer l’espèce humaine et vivre en harmonie robotique ?